Skip to main content

Histoire

L‘origine de Promedical AG était l'usine de blanchiment Streiff AG

À l'ouest de Glaris, au Brunnenstübli, au pied du Vorderglärnisch, à environ 635 m d'altitude, jaillissent les sources de l'Oberdorf ou du Strengenbach. L'eau douce de ce ruisseau était responsable du fait que cinq gradins se sont installés sur ses rives. À Glarnerland, Landmajor Johann Heinrich Streiff introduisit en 1740 les imprimeries. Entre 1850 et 1900, environ quatorze imprimeurs de tissus étaient actifs à Glaris. Avec leur nombre, le nombre de produits de blanchiment des imprimés, qui rendaient les textiles hydrophiles, a également augmenté. En blanchissant les tissus de coton brut, la structure de la fibre est coupée de sorte qu'elle devienne absorbante. Ce n'est qu'après cette étape de production qu'il est possible d'imprimer sur les tissus.

En 1863, David Pabst, Johann et Johann Heinrich Streiff fondent le Streiff blanchissant à Glaris.

Johann Heinrich Streiff a hérité d'un terrain et de la villa associée en 1861 de son père Michael Streiff, qui avait auparavant opéré une scierie. Dès sa création, toutes les installations d'Angleterre ont été achetées et le site de production déplacé. L’argent nécessaire a été versé par David Pabst dans la coentreprise.

En 1865, David Pabst a quitté l'entreprise et Johann Speich l'a également quitté cinq ans plus tard.

En 1870, Johann Heinrich Streiff paya ses deux cofondateurs et poursuivit désormais ses travaux de blanchiment.

Depuis sa fondation, il s'est également spécialisé dans l'impression textile, en particulier l'impression de Yasmaskappen ("casquettes turques") et a vécu toute l'industrialisation, qui à cette époque existait également à Glarnerland.

En 1895, Johann-Heinrich Streiff mourut.

Après sa mort, son fils de 23 ans, Heinrich Streiff, a pris en charge la gestion du blanchiment.

La lourde compétition de la Hollande et de l'Alsace - avec des emplacements plus rentables - l'a forcé dès le début Imprimante tissu à renoncer.

En 1913, Heinrich Streiff se spécialise dans l'habillage des javellisants.

Cette réorientation a profité de nombreuses commandes militaires au cours des deux guerres mondiales. Pendant ce temps, la Suisse a mis en place une importante réserve de matériel de pansement, stockée dans des cavernes de montagne spécialement conçues. De 1863 à 1913, alors que l’accent était mis sur l’impression de tissus, à partir de 1913, les gens ne se préoccupaient que de la gaze et Association blanchiment de la pâte .

En 1938, la production de bandages en plâtre est lancée.

L’usine de blanchiment Streiff a été la première et depuis 30 ans le seul fabricant de bandages en plâtre en Suisse.

1945

Mise en service du blanchiment en flocons, c.-à-d. Production de coton hydrophile. Quelques années plus tard, la gamme de produits était complétée par une autre étape, la décoloration. Heinrich Streiff est mort en 1955. Son fils Christian Streiff - à la troisième génération - a pris en charge la gestion de l’entreprise de blanchiment Streiff

Heinrich Streiff est mort en 1955

Son fils Christian Streiff - à la troisième génération - a pris en charge la gestion de l’entreprise de blanchiment Streiff.

Il a vite compris que le blanchiment sans innovations étendues le L'état de l'art n'était plus suffisant. Gros investissements étaient inévitables. Les machines et équipements précédents étaient obsolètes et nécessitaient une mise à jour urgente. Christian Streiff a expliqué à ses frères frères et sœurs, que soit les investissements nécessaires ont été faits ou pour fermer l'usine de blanchiment. Cependant, les trois frères et sœurs ont voté contre le plan d'investissement.

1958

La même année, Christian Streiff décide de payer ses frères et sœurs et devient le seul propriétaire du blanchiment. Les innovations techniques de Christian Streiff étaient basées sur les étapes de production du processus de blanchiment.

SIXIÈME: Les sextons achetés en Angleterre au moment de l'industrialisation - d'énormes marmites - servaient au blanchiment proprement dit. Ceux-ci ont été remplacés en 1958 par des pièces beaucoup plus grandes d'Allemagne, en acier inoxydable et en fonte. Cela a également évité la contamination des pansements blanchis cliniquement par des particules de rouille. La tour qui pendait, datant de 1863, était devenue obsolète. Sa fonction pendant des décennies: le tissu blanchi est venu se sécher dans le "Hänggiturm", un bâtiment à entrefer. La construction en bois est une construction de stand avec une connexion aveugle à charnière verticale.

LES CADRES DE TENSION: La tourelle a été remplacée en 1958 par la charpente. L'élargisseur est un 25m installation avec un séchoir soufflant dans le cadre du châssis est étendue sur les textiles à l'air chaud, et un rouleau sur lequel est enroulé le tissu sec et fait transportable. La charpente a rendu le séchage 15 fois plus rapide. La modernisation systématique du blanchiment par Christian Streiff a également entraîné divers changements structurels.

En 1987, à l'âge de 84 ans, Christian Streiff demande à son gendre Victor Steinauer-Streiff, - Délégué du Conseil d'administration - La gestion opérationnelle temporaire de l'activité de l'usine de blanchiment Streiff AG prendre le relais

Cela a dû faire face aux défis les plus divers. Victor Steinauer-Streiff comprit rapidement que l'exploitation d'une usine de blanchiment de tissus était un modèle obsolète. La structure des coûts en Suisse a rendu impossible le suivi des importations en provenance d'Asie et d'autres pays à bas salaires. Pour aggraver les choses, il était à craindre que l'un des principaux clients restants, Tissitura AG à Wald / ZH, puisse être à court terme. Tissitura AG était spécialisée depuis 1974 dans la production de couches lavables, y compris les couches de gaze. Depuis 1970, elle est l'un des principaux clients du blanchiment.

Comment pourrait-on la substance existante du blanchiment? Les réserves de terrains à bâtir, les bâtiments, les droits d'utilisation de l'eau, les petites centrales électriques sur le Strengenbach, la fabrication de bandages en plâtre, la confection de bandages de gaze et de compresses, etc.
Décision: Décoloration des pansements - blanchiment des tissus de gaze - laisser s'écouler lentement pour gagner du temps

En 1991, Victor Steinauer-Streiff achète la majorité des actions de Tissitura AG à Wald / ZH.

En tant que membre unique du conseil d'administration, il s'est notamment occupé de la réorganisation de l'entreprise et de l'automatisation de la production de couches. Son fils Frank M. Steinauer reprend la réorganisation des zones administratives et leur conversion en EDP. Jusqu'en 1991, seules les machines à écrire et les calculatrices étaient connues. À la suite de la «conversion provisoire» de Tissitura AG, l'usine de blanchiment Streiff AG a reçu des commandes annuelles de blanchiment d'environ un million de mètres carrés.

En 1992, un autre fils de Victor Steinauer-Streiff, Philip D. Steinauer - un jeune administrateur d'entreprise - prend la direction de Tissitura AG.

En coopération avec une université allemande des sciences appliquées, la production a été entièrement automatisée en deux ans. Pour que cela soit possible d'une manière aussi complète, il a fallu procéder à des ajustements dans la filature, le tissage, l'atelier de blanchiment et la recette. À partir de rouleaux de tissu de 2 à 5 000 m de longueur, les couches sont maintenant coupées longitudinalement et transversalement de la machine à couches à la masse donnée, cousues, pliées et emballées. .

1994 Victor Steinauer-Streiff fonde PROMEDICAL AG.

Il a repris 100% du capital souscrit. Il espérait pouvoir utiliser les ressources de l’usine de blanchiment Streiff encore mieux avec cette entreprise. En tant que président du conseil d'administration, il a réussi à convaincre le professeur Paul Germanier - avec des contacts correspondants en Suisse romande. La nouvelle société avait pour objet la production et la vente de bandages de gaze, de compresses de gaze, de compresses de gaze, de bandes de plâtre, de bandages élastiques, de bandages, de patchs, de bandages articulaires, de colliers, de harnais, etc..

En 1995, un nouveau bâtiment a été construit sur la zone de blanchiment afin de recevoir le nouveau distributeur de couches spacieux de Tissitura AG.

Au même moment, Tissitura AG a été transféré de Wald / ZH à Glarus. Ce nouveau bâtiment est également devenu le nouveau domicile commercial de Promedical AG. Diverses parties du bâtiment plus anciennes de l'usine de blanchiment ont été reconstruites et réutilisées pour les nouvelles entreprises. Le recours aux synergies pourrait déjà fonctionner à un niveau assez élevé à partir de ce moment-là et les ventes de blanchiment n'ont plus baissé.

1997

Le directeur général de Tissitura AG, Philip D. Steinauer, est également directeur général de l'usine de blanchiment Streiff AG.

1999

Philip D. Steinauer prend désormais la direction de Promedical AG et de son adjoint Frank M. Steinauer. Désormais, toutes les sociétés du groupe sont regroupées sous la même direction.

2000

L'usine de blanchiment Streiff AG Glarus éteint toutes les machines après 137 ans.

2003

Philip D. Steinauer et Frank M. Steinauer sont élus au conseil d'administration de Tissitura AG Glarus.

2004

Promedical AG reçoit un nouveau bâtiment de production sur le site de l'usine de blanchiment.

La vapeur est libérée. L'usine de blanchiment Streiff AG n'est plus une entreprise de blanchiment des tissus, mais toutes les autres Les activités commerciales sont préservées.

2005

Election de Philip D. Steinauer et Frank M. Steinauer au conseil d'administration de Promedical AG Glarus.

2007

La centrale hydroélectrique de Strengenbach est entièrement renouvelée, de la prise d'eau à la conduite de pression, à la turbine et à la turbine.

2008

Démission du conseil d'administration de Promedical AG - pour des raisons d'âge - Victor Steinauer-Streiff et Prof. Paul Germanier. Le conseil d'administration de Promedical AG dans une nouvelle distribution:

Dr. Manfred Hauser, VRP    Dr. med. FMH Beat Stoll, VRV               Philip D. Steinauer, VR & CEO                    Frank M. Steinauer, VR & CFO

2010

Forte expansion de la production en salle blanche chez Promedical AG.

Dans toute l'usine de production, la qualité de l'air de la salle blanche est atteinte ISO 8 (EN ISO 14644-1) obtenue en fonctionnement. Pour optimiser le processus d'emballage dans des conditions de salle blanche, on utilise des machines d'emballage thermoformées spécialement conçues pour les exigences d'hygiène élevées.

2012

Vente de Tissitura AG à Bisal GmbH à Saint-Gall. En raison de la forte expansion de Promedical AG, les deux sociétés n’avaient pas suffisamment de place sur le site de Bleiche. En outre, divers anciens bâtiments de blanchiment ne répondaient pas aux exigences d'hygiène de Promedical AG, mais ont bloqué d'autres projets de construction.

2013

Promedical AG double la capacité de stérilisation ETO.

Les produits fabriqués à Glaris, tels que les sets chirurgicaux, les plateaux chirurgicaux, les compresses, les tampons, les serviettes abdominales, les bandages, etc. sont stérilisés dans notre propre système de stérilisation ETO (6% d'oxyde d'éthylène, 94% de CO2).

2014

Promedical AG avec changements de personnel: med. Beat Stoll prend la présidence de VR.Frank M. Steinauer prend la relève - en tant que délégué du conseil d'administration - de la direction.Philip D. Steinauer prend sa retraite des opérations de Promedical AG. L’usine de blanchiment Streiff AG a, au 30 juin 2014, conformément à l’accord de fusion du 17.12.2014 du Streiff & Co. AG, Ennenda GL, tous les actifs et passifs repris.

2015

Victor Steinauer-Streiff démissionne de son poste de président du conseil d'administration de Bleicherei Streiff AG. Le conseil d'administration de l'usine de blanchiment Streiff AG dans une nouvelle distribution

Philip D. Steinauer, VRP                               Frank M. Steinauer                          Mathias R. Steinauer

2016

Introduction de la norme GS1 (code à barres / matrice de données) à 98% de la gamme de produits.

2017

Maja K. Steinauer-Streiff achète toutes les actions en circulation et détient désormais 100% du capital de l'usine de blanchiment Streiff AG.

2018

Dr. Suk-Woo Ha prend une participation dans Promedical AG.

Notre gestion a été élargie et renforcée pour gérer les tâches et les défis futurs.

Frank M. Steinauer, délégué du conseil d'administration et directeur financier, reçoit un soutien précieux du Dr. Suk-Woo Ha en tant que CEO Sales & Marketing. À l’assemblée générale ordinaire Dr. Ha est devenu également élu au conseil d'administration de notre société.