Avec vision et passion

6. JANVIER 2023

Depuis novembre 2021, l’entreprise glaronaise Promedical AG est entre de nouvelles mains. Andreas Gisler est l’une des têtes pensantes de Promedical et, en qualité de nouveau PDG, il est en première ligne sur le plan opérationnel. Et il sait très bien ce qu’il fait : Pendant une quinzaine d’années, il a travaillé pour le groupe IVF Hartmann, une entreprise puissante dans le domaine des biens de consommation médicaux. Il a occupé la place de PDG de 2006 à 2016, avant de se tourner vers d’autres secteurs et d’autres domaines d’activité quelques années durant. Mais : «Le marché des biens de consommation médicaux me fascine et ne m’a jamais quitté pendant toutes ces années.»

Une grande chance

L’entreprise Promedical a attiré l’attention d’Andreas Gisler alors que celle-ci est fortement préoccupée par le règlement de sa succession. Il a rapidement compris quel serait son avenir – et a racheté l’entreprise avec d’autres actionnaires. «Pendant des années, j’ai porté une vision en moi. Je voulais devenir le fournisseur leader de sets chirurgicaux à l’hôpital dans toute la Suisse.» Promedical AG a précisément le potentiel pour y parvenir.

Gisler précise : «Ma vision est aussi ma passion. Ce marché et sa dynamique m’intéressent beaucoup. D’une part, il connait une croissance permanente. D’autre part, ce que nous faisons ici a tellement de sens. Nous sommes en mesure de proposer à nos clients différentes solutions qui facilitent leur quotidien en salle d’opération, en cabinet médical et dans les services, ainsi que leur mission de soins. Notre performance et notre réflexion permettent de simplifier considérablement divers processus à l’hôpital.» C’est ce qui le motive chaque jour. Parce que, poursuit-il, il voit des produits qui permettent d’accomplir des tâches importantes et parce qu’il a fait venir à Glaris des personnes avec lesquelles il travaille depuis longtemps et qu’il sait qu’elles aussi réaliseront leurs tâches respectives avec passion.

La suissitude comme force

Promedical assemble et stérilise les sets standardisés et personnalisés en Suisse : «Nous sommes les seuls à faire cette proposition, c’est notre promesse. C’est pourquoi nous pouvons réagir plus rapidement que notre environnement aux besoins des hôpitaux, des maisons de retraite et de soins, des organisations d’aide et de soins à domicile ou des médecins et des commerces spécialisés. La suissitude à l’état pur est notre grande force et nous distingue de la concurrence.» Comme Promedical fabrique tous les sets en Suisse et les prépare pour une utilisation stérile, l’entreprise est extrêmement flexible et la disponibilité des produits est très élevée. Un facteur très important pour Gisler : «Si nos produits n’étaient pas disponibles, nous ne pourrions pas livrer et le client ne pourrait pas opérer.»

Agir

Andy Gisler est un homme d’action : «J’ai tout simplement besoin de réaliser des choses, tant sur le plan professionnel que privé.» Il est passionné de cyclisme qu’il pratique «assez intensivement.» En clair, il a déjà participé cinq fois au Tortour, cette course cycliste non-stop de plusieurs jours sur un bon millier de kilomètres à travers la Suisse.
Avec Promedical, il s’aventure désormais en terre inconnue sur le plan professionnel : Il n’est plus employé. «Cette entreprise m’appartient en partie et je ne travaille plus pour personne, mais pour moi.»

Aperçu et perspectives

Après presque 25 ans sous la même direction, Promedical a changé de propriétaire depuis novembre 2021. Andreas Gisler résume les grands thèmes principaux : «Outre le recrutement de nouveaux spécialistes, on peut citer comme premier grand temps fort la construction de l’entrepôt ultramoderne à hauts rayonnages.» De plus, une extension des capacités de stérilisation déjà existantes est prévue pour 2023.

«Actuellement, nous sommes en train d’examiner les processus, de les redéfinir, de les alléger en partie et de les numériser. Je souhaite souligner une chose : Notre idée est bonne, notre vision pertinente. Nous avons aussi les personnes adéquates à bord, qui sont capables de tout mettre en œuvre en conséquence». Et – ajoute-t-il : «Je décèle un énorme potentiel et je crois pleinement en cette entreprise.»